• null

    Smart TADENT™

Parlez-moi de la radiographie dentaire

Comment tout a commencé?

Les rayons X ont été découverts en 1895 par le physicien allemand Wilhelm Röntgen, qui a reçu pour cela le premier prix Nobel de physique ; il lui donna le nom habituel de l’inconnue en mathématiques, X.

En 1896, cette nouvelle technologie a été rapidement exploitée par les dentistes en Europe et aux États-Unis en diagnostic, et plus récemment en planification et exécution des traitements.

Pourquoi doit-­on prendre des radiographies en médecine-dentaire?
Les radiographies représentent un outil de diagnostic formidable et indispensable. Elles sont le seul moyen pour voir à l’intérieur même des tissus et de détecter des choses indétectables à l’œil nu. Elles sont indispensables pour poser un diagnostic précis de l’état de santé de la bouche et pour connaitre l’emplacement exact des dents. En médecine dentaire, elles sont généralement de trois types :

  1. interproximale ou Bitewing, pour diagnostiquer les caries;
  2. périapicale, pour examiner la racine, les os, les kystes et les abcès;
  3. extraorale p.e. panoramique, pour voir l’ensemble de la cavité buccale, la mâchoire supérieure et inférieure, les sinus maxillaire et les articulations temporo-mandibulaire.

Ai-je besoin d’une radiographie chaque fois que je vais chez la médecine-dentiste ou l’hygiéniste dentaire?
La fréquence à laquelle vous avez besoin de radiographies dépend de votre état de santé buccodentaire. Un adulte en bonne santé qui n’a pas eu de caries ou d’autres problèmes depuis quelques années n’a probablement pas besoin de radiographies à chaque rendez-vous. Cependant, il est possible que vous ayez besoin de radiographies plus souvent si une situation dentaire instable exige que notre équipe soignante surveille vos progrès. Rappelons-nous que les radiographies dentaires émettent des rayons très faibles et qu’elles sont un outil essentiel pour permettre au dentiste de garder le contrôle sur les petits problèmes. Pour la plupart des gens, un examen radiographique tous les 2ans suffit, mais la fréquence de vos visites et des radiographies dépend de vos besoins dentaires et votre dentiste vous guidera suivant votre hygiène dentaire personnelle. Le but de l’examen est de déceler des problèmes cachés assez tôt.
Les radiations sont-­elles nocives?

autant que nécessaire, mais aussi peu que possible

La fréquence à laquelle vous avez besoin de radiographies dépend de votre état de santé buccodentaire. Un adulte en bonne santé qui n’a pas eu de caries ou d’autres problèmes depuis quelques années n’a probablement pas besoin de radiographies à chaque rendez-vous. Cependant, il est possible que vous ayez besoin de radiographies plus souvent si une situation dentaire instable exige que notre équipe soignante surveille vos progrès. Rappelons-nous que les radiographies dentaires émettent des rayons très faibles et qu’elles sont un outil essentiel pour permettre au dentiste de garder le contrôle sur les petits problèmes. Pour la plupart des gens, un examen radiographique tous les 2ans suffit, mais la fréquence de vos visites et des radiographies dépend de vos besoins dentaires et votre dentiste vous guidera suivant votre hygiène dentaire personnelle. Le but de l’examen est de déceler des problèmes cachés assez tôt.
Le port d'un tablier de plomb est-il nécessaire?
Le système reproducteur doit être protégé par un tablier plombé et la glande thyroïde par un collet. L’utilisation du collet est particulièrement importante chez les enfants. Le tablier et le collet doivent avoir une équivalence de plomb respectant les normes établies (≥ 0,25 mm). Dans le cas de la radiographie panoramique, comme le rayonnement provient également de l’arrière du patient, il est recommandé d’utiliser un tablier à deux pans, un pour le devant et un pour le dos.
Quels sont les avantages de la radiographie numérique en comparaison à la radiographie sur pellicule (argentique)?
Notre cabinet a remplacé la radiographie avec pellicule par la radiographie numérique. Cette technique offre un niveau de précision inégalé et permet un diagnostic encore plus pointu.

Avantages du numérique

  • La radiographie numérique permet de conserver les images prises dans votre dossier patient informatisé.
  • Réduction de 90% du taux d’exposition aux radiations par rapport aux radiographies traditionnelles.
  • Résultat instantané donc moins d’attente pour vous.
  • Réduction des délais par l’envoi par courriel des radiographies aux compagnies d’assurances et aux dentistes.
  • Protection de l’environnement par l’élimination des solutions toxiques du développement classique.

Entre nous !
Saviez-vous que 81% de l’irradiation totale reçue par la population est naturelle. La majeure partie provient du radon qui est un gaz radioactif d’origine naturelle. Il résulte de la désintégration de l’uranium de la croute terrestre. On le trouve partout à la surface du globe terrestre. Nous emmagasinons environ 2 mSv de radon par année.

Parlez-moi du fluorure

Comment tout a commencé?

Le 26 juin 1886, Henri Moissan parvint à isoler le fluor. Cette découverte, rapportée à l’Académie des sciences deux jours plus tard, lui valut le prix Nobel de chimie en 1906.

Qu'est-ce que le fluorure?
Le fluorure est un minéral qu’on trouve dans la terre, l’eau (eau douce et eau salée) et divers aliments.
Comment le fluorure aide-t-il à prévenir la carie?
Le fluorure exerce un effet favorable sur la santé buccodentaire en rendant les dents plus résistantes à la carie. Le fluorure peut également aider à prévenir les caries, voire supprimer celles qui sont apparues et a un effet inhibiteur contre la plaque bactérienne.
D'où provient le fluorure qui aide à prévenir la carie?
En Suisse, les quantités de fluorures présentes dans l’eau potable et les aliments sont faibles et ne déploient pas de ce fait leurs effets protecteurs. Nous recommandons d’utiliser des dentifrices et des rince-bouche fluorurés et du sel de cuisine fluoré. Notre équipe peut vous fournir des produits fluorurés tels que des gels et des vernis.
Dois-je utiliser un dentifrice fluoruré pour mon enfant?
Chez les enfants de zéro à trois ans, l’usage de dentifrices fluorurés sera déterminé en fonction du niveau de risque. À cette fin, les parents devraient consulter un professionnel de la santé pour déterminer si l’enfant de moins de trois ans présente un risque de carie dentaire. Si un tel risque existe, les dents de l’enfant devraient être brossées par un adulte en utilisant une très faible quantité de dentifrice fluoruré (quantité correspondant à la taille d’un grain de riz). Il a été établi que l’utilisation d’une faible quantité de dentifrice fluoruré permet d’atteindre un équilibre entre les bienfaits du fluorure et le risque de fluorose. Si on ne considère pas que l’enfant est à risque, les dents devraient être brossées par un adulte, uniquement avec une brosse à dents et de l’eau.
Les enfants de trois à six ans ne devraient utiliser qu’une faible quantité (portion de la taille d’un pois vert) de dentifrice fluoruré. Les enfants dans ce groupe d’âge devraient se brosser les dents avec l’aide d’un adulte.
Pourquoi dois-je surveiller ou aider mon enfant pour le brossage de ses dents?
Les jeunes enfants ont tendance à avaler le dentifrice en se brossant les dents, ce qui peut augmenter leur exposition au fluorure et contribuer au développement de la fluorose dentaire. C’est pourquoi il convient de les aider ou de les superviser pour le brossage des dents. L’adulte doit s’assurer qu’une quantité appropriée de dentifrice est utilisée, que l’enfant crache le dentifrice au lieu de l’avaler et que ses dents sont bien nettoyées.
Comment savoir si mon enfant est bien protégé avec du fluorure?
Votre dentiste est en mesure d’évaluer le risque que court votre enfant de développer des caries et de vous conseiller touchant le taux approprié de fluorure pour le protéger.

Parlez-moi des dents de sagesse

Pourquoi sont-elles appelées dents de sagesse ?

Elles sont généralement appelées «dents de sagesse», car elles apparaissent beaucoup plus tard que les autres dents, à un âge où les gens sont censés être plus sages. Alternativement, il se peut que le terme provienne d’une erreur de traduction du terme correspondant en néerlandais. «Verstandskiezen» signifie littéralement «loin debout-molaires» se référant au fait qu’elles sont situées au fond de la bouche. En néerlandais ces mots composés sont écrits sans espaces, laissant la première partie du mot comme « verstand » qui peut correctement être traduit comme «sagesse».

Qu’est-ce que c’est les dents de sagesse ?

Les dents de sagesse ou troisièmes molaires sont les dents les plus éloignées dans les arcades dentaires et sont habituellement les dernières dents à sortir.

Pourquoi les dents de sagesse présentent-elles souvent de problèmes ?
Afin que l’éruption des dents de sagesse puisse se faire normalement, il doit y avoir une croissance suffisante à l’arrière des mâchoires pour accommoder ces dents. Chez la plupart des gens qui ont toutes leurs dents permanentes, ceci se produit rarement et les dents de sagesse ne peuvent faire leur éruption. Il est très rare de voir une personne avec le maximum possible de 32 dents en bouche (incluant les dents de sagesse) qui sont alignées de façon optimale et fonctionnelle.
Qu’est-ce qui se passe quand ces dents n’ont pas assez de places ?
Les dents qui n’ont pas complété leur éruption dans un délai normal sont appelées « incluses » si elles sont complètement submergées sous la gencive et “semi-incluses” si elles ne percent que partiellement la gencive.
Faut-il les faire extraire? Quand et pourquoi?
Une radiographie panoramique nous permette d’examiner la présence ou non des dents de sagesse, leurs positions, la nécessité ou non de les extraire, la difficulté de leurs extractions… Il est presque toujours indiqué d’extraire une dent “semi-incluse“, car elle présente un risque d’infection et de carie plus élevé à moyen ou long terme. La communauté dentaire s’accorde à recommander l’extraction de troisièmes molaires qui sont symptomatiques ou qui peuvent causer des problèmes (douleur, infection, dommage aux autres dents, kystes, tumeurs, une difficulté à les nettoyer, une malposition extrême, etc.). Les symptômes affectant les troisièmes molaires peuvent se manifester que très longtemps après l’apparition d’un problème et, à ce moment, des dommages significatifs irréversibles sont souvent déjà présents.

Il est souvent indiqué d’extraire plus d’une ou toutes les dents de sagesse. Cependant, une situation particulière existe lorsqu’une seule dent de sagesse doit être extraite; la dent opposée se retrouve sans appui et peut alors continuer son processus d’éruption et créer d’autres problèmes.

Puis-je garder mes dents de sagesse si elles sont sorties ?
Bien que les deux dents de sagesse soient sorties, elles sont partiellement recouvertes de gencive et difficiles à nettoyer de sorte qu’elles sont devenues cariées en quelques mois. D’autre part, si quelqu’un préfère garder ses dents de sagesse incluses asymptomatiques, il ne faut pas ignorer ces dents pour autant. Il est fortement recommandé de les faire évaluer régulièrement (aux 3-4 ans) à l’aide de radiographies afin de déceler l’apparition des problèmes potentiels décrits précédemment.
Comment se déroule l’extraction des dents de sagesse ?
Elle se déroule sous anesthésie locale sans aucune sensation de douleur. Dans le cas où l’extraction des 4 dents de sagesse est indiquée, elle se passe en une seule séance. La prémédication (antibiotique et antidouleurs) est indiquée dans le cas où ces dents sont incluses pour une période de 1 semaine. La durée de l’opération est entre 1heure à 1heure30. Des points de suture peuvent être nécessaires. Ils seront retirés à 1 semaine. Un enflement et un réconfort à la mastication peuvent survenir après l’extraction. Leurs amplitudes dépendent de la complexité et la durée de la chirurgie ainsi que la réaction physiologique de chaque patient. À 1 semaine l’enflement est en général disparu, et la cicatrisation des gencives est en cours.

Pour les patients anxieux, l’extraction des dents de sagesse peut se faire sous sédation par protoxyde d’azote (SPA)

Faut-il prendre un arrêt de travail ?
Il faudra prévoir 2 à 3 jours de repos (pas d’examen, des rendez-vous importants, des bizness deadlines ou autres…), sans activité physique intense. Nous réalisons la plupart des extractions dents de sagesse les vendredis matin, de sorte que le patient puisse se reposer durant le weekend ou durant ses vacances sans que l’opération affecte son travail ou ses études.

Parlez-moi des implants dentaires

Comment tout a commencé?

Per-Ingvar Brånemark, né le 3 mai 1929 à Göteborg, et mort le 20 décembre 2014 (à 85 ans). Il est un chirurgien orthopédiste et professeur chercheur, inventeur suédois. Il est souvent présenté comme le « père de l’implantologie dentaire moderne ».

Qu’est-ce qu’un implant dentaire ?

Un implant dentaire est une racine artificielle faite de métal (alliage de titane). Il est vissé dans l’os de la mâchoire afin de remplacer la racine d’une dent manquante. Une couronne est ensuite fixée à l’implant.

Pourquoi les implants sont-ils en titane?

Le titane est biocompatible, ce qui rend possible l’apposition de l’os sur l’implant, un phénomène appelé ostéointégration. Ce phénomène fut documenté par le professeur Branemark en 1979, le précurseur de l’implantologie moderne.

Y a-t-il un âge minimum pour recevoir des implants?
Il est fortement déconseillé de poser un implant avant l’âge de 18-20ans. Avant cet âge, le massif maxillofacial est en pleine croissance. L’implant est ancré à l’os, mais ce dernier continuera sa croissance. Ceci créera un décalage, entre l’implant et sa couronne d’un côté et les dents adjacentes d’une autre. Ce décalage est accentué avec les années. On part du principe que le plus tard la pose de l’implant, le mieux c’est.
Quels sont les risques présentés par les implants dentaires?
Les nombreuses études cliniques consacrées aux implants dentaires démontrent qu’ils ne présentent pas de risques et qu’ils constituent une solution durable.
La pose d'implants est-elle douloureuse?
La pose des implants s’effectue sous anesthésie locale et n’est donc pas douloureuse. Un antalgique léger suffit généralement à faire disparaître les petites douleurs que vous pourriez ressentir juste après l’intervention. Bien entendu, la région de l’intervention peut rester enflée pendant quelques jours.
Quelle est la procédure pour la pose d’implants?
On fait d’abord un examen rigoureux de votre bouche et on prend des radiographies intra et extra orales, de votre mâchoire et de vos dents, pour déterminer si l’implant dentaire est indiqué ou possible dans votre cas.

Durant la première étape de la chirurgie, on insère un implant dentaire dans votre mâchoire, sous le tissu gingival, et ensuite on suture le tissu gingival. Durant la cicatrisation des tissus, l’implant s’intégrera à l’os et à la gencive. Ce processus de guérison peut prendre plusieurs mois.

Durant la deuxième étape, généralement 2 à 3 mois après la pose de l’implant, une couronne en céramique sera fabriquée et vissée sur l’implant.

Dans certains cas, les 2 premières étapes peuvent être combinées en une seule visite.

Devrai-je prendre un congé maladie?
Vous aurez probablement un œdème ou parfois des bleus après l’intervention, mais rien qui vous oblige à cesser vos activités. La plupart des gens retournent au travail dès le lendemain.
Pourrai-je manger normalement après la pose des implants?
Au début, vous devrez surveiller ce que vous mangez pour ne pas imposer une pression trop forte à votre implant. Il faudra mâcher sur le côté opposé.
Aurai-je l'impression d'avoir mes vraies dents?
Étant fixés dans l’os, les implants se comportent exactement comme des dents naturelles. Sur le plan du confort, la plupart des personnes ne notent d’ailleurs aucune différence entre implants et dents naturelles. Quant à l’apparence, seul un dentiste pourrait distinguer les uns des autres.
Quels types des implants utilisez-vous ?
Nous utilisons uniquement des implants dentaires suisses de Straumann.
Écrivez-nous

Nous vous contacterons dès que possible.

Not readable? Change text. captcha txt